Le cercle Manouchian

Rencontre débat sur l’Algérie
mercredi 24 février 2010
popularité : 2%

L’expérience des cycles de formation des années précédentes nous a convaincus qu’il manquait un outil de formation politique et d’éducation populaire ouvert largement au delà des adhérent-e-s de Rouges Vifs 13. C’est maintenant chose faite...

En octobre 2009 Rouges Vifs 13 décidait de donner à cet outil le nom de Cercle Manouchian [1]. Pas seulement en hommage à un résistant disparu mais en ayant en plus en tête deux idées :
- Nous sommes aujourd’hui en résistance
- La place de l’immigration, avec ou sans papiers, à l’intérieur de celle-ci est une question déterminante car elle pose la question des rapports Nord Sud, celle des solidarités à l’intérieur de la classe ouvrière des pays riches bref la résistance à l’impérialisme stade suprême du capitalisme de notre temps.

Au programme du cercle sont prévus :

- Des débats et conférences sur des thèmes très divers, ainsi le premier décembre 2009 a eu lieu une soirée ayant pour thème « Logement et remodelage de Marseille »

- La mise en place d’une librairie et d’une bibliothèque de prêt, démarrées avec le concours du Temps des cerises et destinées à s’élargir très rapidement à d’autres maisons d’édition.

- Le démarrage à la rentrée 2010 d’une formation au marxisme sur 3 ans au rythme d’une soirée par mois.

- Des soirées « ciné-club politique » la prochaine aura lieu le 22 avril autour d’un film sur l’Équateur et la lutte des indiens de ce pays pour préserver leur souveraineté énergétique et leur environnement face aux appétits des multinationales.

Le 16 janvier dernier l’initiative du Cercle avait pour thème :

- Quelle situation politique en Algérie aujourd’hui ?

- Quelle action des franco algériens et des immigrés ?

Saïd Bouamama en était l’invité.
Yeter de Radio Galère en a aimablement fait le reportage que vous pouvez écouter ci dessous :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

[1Cercle Manouchian 40 rue Peyssonnel 13003 Marseille - cercle.manouchian@laposte.net



Commentaires